Syrie: la non-violence est toujours une option

de
en
fr

Syrie: la non-violence est toujours une option

from IFOR

Pendant que des nouvelles de la terreur de la guerre civile en Syrie arrivent à la communauté internationale chaque jour, les activistes syriens qui croire encore en le principe de la non-violence luttent pour se faire entendre dans le processus de résolution du conflit. Il y a des activistes dans le pays qui veulent que des gens dans le monde entier se prennent conscience du fait que l’option de la non-violence existe encore, même au milieu des horreurs de la guerre, et que cet option a un fort besoin de soutien.

La situation humanitaire en Syrie est désastreuse: environ 250.000 Syriens ont fui et sont devenus des réfugiés à l’étranger, et quelque 2 millions personnes sont déplacées dans le pays. Du conflit armé continuel, des enlèvements et des crimes contraires à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme sont la réalité choquante en Syrie et grâce aux nouvelles ces informations et images sont divulguées au monde entier. Dr Mohja Kahf, membre du Mouvement Syrien de la Non-Violence à l’étranger, a récemment écrit l’article ‘Hier et aujourd’hui: la révolution syrienne à ce jour’ qui explique bien et clairement la situation actuelle. Elle souligne que la guerre civile atroce de ce moment avait commencé comme un soulèvement populaire non-violent, très similaire aux mouvements de protestation originaux en Tunisie et Egypte. Les origines de la révolution syrienne étaient un mécontentement profond avec le régime actuel et un désir de changement vers un pays démocratique et non discriminatoire, qui respecte les droits de l’homme. La génération des jeunes Syriens était la force motrice de ce mouvement et comprenait des hommes et des femmes des religions et des groupes ethniques différentes, dans plusieurs villes à travers la Syrie.

Tandis que le conflit devenait plus violent à partir de l’automne de 2011, et tandis que de plus en plus des forces armées rebelles différentes devenaient actives, des activistes non-violentes commençaient à chercher des points communs entre eux. Mais dans les combats constantes, les mouvements non-violentes ont étés affaiblis comme beaucoup d’entre eux ont été tués, enlevés, ou devenus des réfugiés à l’étranger. Néanmoins, il reste encore un nombre impressionnant de groupes non-violents qui n’ont pas cessé ses efforts. Il peut distinguer entre les groupes dont le but est de mettre fin au régime d’Assad, comme par exemple l’organisation SANAD, et les groupes qui promeuvent une ‘Troisième Voie’. Ces groupes tentent de ne pas prendre parti pour l’une ou l’autre des parties du conflit, et de ne pas non plus protester publiquement contre le régime. L’organisation ‘Mussalaha’, qui signifie Réconciliation, est un exemple de tels groupes. Le point commun pour les groupes de la ‘Troisième Voie’ est leur foi dans la non-violence et dans l’inclusion des gens de toutes religions et de toutes origines. Maintenant, leur travail se concentre sur maintenir le dialogue avec les partisans du régime aussi bien qu’avec les groupes rebelles, et sur promouvoir une voie d’action non-violente.

Pourtant, peut-être le but commun plus important des groupes non-violents en Syrie est reprendre leur influence dans le processus de résolution du conflit, et regagner l’attention de la communauté internationale comme une voix forte et importante dans le processus décisionnel qui concerne l’avenir de leur pays. Ils veulent promouvoir l’idée que même si le pays est affaibli, il reste encore des forces en Syrie qui s’efforcent de parvenir à un changement pacifique. À leur avis, c’est la responsabilité de la communauté internationale de ne pas divulguer une vision étroite du conflit qui se concentre seulement sur deux parties au conflit, mais de divulguer une vue d’ensemble et d’habiliter les groupes activistes syriens à diriger le processus vers la paix dans leur propre pays.

Il est évident que la Syrie continue à être un défi pour tous comme IFOR qui croire encore que la non-violence est toujours une option.

Programmes & Projects
Countries

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

4 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.