La solidarité internationale au sein de l’IRG a été vitale pour « Un Monde sans guerre »

Je vous écris depuis « Un Monde sans armée », en Corée du Sud. Membre associé à l’IRG, « Un Monde sans armée » vient d’accueillir le séminaire pour stopper le commerce des armes et les actions contre le salon de l’armement ADEX. Il n’y a que deux ans que nous avions lancé la campagne pour fermer ADEX, mais grâce à la solidarité internationale, des avancées significatives ont été réalisées. Aujourd’hui, je vous demande de soutenir avec vos dons le travail de l’IRG, car c’est le réseau pacifiste international qui alimente cette solidarité.

J’ai la conviction que le pacifisme ne connait pas les frontières. La solidarité internationale au sein de l’IRG a été vitale pour « Un Monde sans guerre », et le travail de ce réseau mondial a été très bénéfique et a grandement aidé une association comme la nôtre.

Le mouvement des objecteurs de conscience coréen et la solidarité internationale

Depuis plusieurs années, je suis un membre actif d’Un Monde sans guerre. Cette association antimilitariste coréenne est engagée sur les principes de la nonviolence et mène des actions pour soutenir les objecteurs de conscience et contre les ventes d’armes.

Il y a treize ans, le premier objecteur sud coréen a déclaré ses convictions en public, cela conduisit à un grand débat d’idée. En plus de dix ans, le mouvement des objecteurs a modifié la perspective des gens sur le militaire. La société coréenne demeure dans les griffes du militarisme, mais aujourd’hui de nombreux citoyens sont au moins conscients qu’il y a des problèmes avec l’armée nationale. Le travail de notre association a été crucial pour obtenir cette évolution au sein de la société.

À chaque fois que nous avons affronté difficultés et défis, la solidarité internationale nous a redonné du courage et des idées.

« Un Monde sans guerre » a commencé par le soutien aux objecteurs emprisonnés et a ensuite élargi ses activités avec des campagnes contre les ventes d’armes et l’organisation de formations à la nonviolence. Grâce à l’IRG nous avons grandi et sommes devenus une association pacifiste avec une vision et des perspectives plus larges.

Nouveaux défis : s’opposer à la militarisation croissante en Asie du Nord Est

De nos jours, le mouvement pacifiste coréen fait face à de nouveaux défis. La péninsule, divisée entre le Nord et le Sud depuis la période agitée de la sortie de guerre des années 1950, est toujours techniquement en guerre. Les gouvernements du Nord et du Sud révèlent occasionnellement un vrai désir de travailler comme des partenaires mutuels, mais la plupart du temps ils maintiennent des relations conflictuelles qui, parfois, débordent en affrontements militaires. Récemment, les relations ont empiré avec l’arrivée au pouvoir des gouvernements conservateurs en Corée du Sud et au Japon. Ce dernier cherche à changer ses « Forces d’autodéfense » en armée « normale » qui peut mener des guerres et la Corée du Nord utilise la provocation armée envers le monde comme une stratégie diplomatique primaire. S’y ajoute le mélange des relations entre Chine et Russie, qui complique beaucoup les choses. La situation de la paix et de la sécurité en Asie du Nord Est se trouve menacée. Le mouvement de paix coréen est incapable de traiter tout seul cette crise incroyablement complexe. Dans ce contexte, le séminaire international et les actions contre ADEX organisés avec l’IRG, « Un Monde sans guerre » et d’autres groupes pacifistes ont constitué un exercice profondément bénéfique et plein de sens. Si nous voulons nous opposer à l’internationalisation du militarisme, nous avons besoin de renforcer la solidarité internationale à l’intérieur du mouvement pacifiste et de construire des réseaux internationaux de résistance.

J’ai confiance, l’IRG va continuer à jouer un rôle important avec « Un Monde sans guerre » dans le mouvement pacifiste en Asie du Nord Est. Tout comme les pacifistes coréens ont besoin du soutien d’autres mouvements comme l’IRG, de son côté, l’IRG a besoin de votre soutien – et de vos dons – dès aujourd’hui.

Lee Yongsuk, “Un Monde sans guerre”

Programmes & Projects

Ajouter un commentaire

This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.