Fêter les objectrices de conscience

Appel de l'Internationale des résistant/e/s à la guerre, avril 2010

Chers/chères ami/e/s et soutiens de l'Internationale des résistant/e/s à la guerre,

L'histoire des mouvements pour la paix et contre la guerre est jalonnée du nom de femmes. Tout au long du 20e siècle, les militantes et intellectuelles féministes ont approfondi la critique des militarismes. Depuis les années 1970, l'IRG a joué un rôle utile pour mettre en valeur les liens entre féminisme et nonviolence, militarisation et patriarcat. Cependant, un fossé subsiste. Depuis toujours à l'initiative de mouvements contre le service militaire mais rarement l'objet d'une conscription de combat, les objectrices de conscience sont, en général, restées ignorées de l'Histoire.

La prochaine publication de l'IRG tente de redresser la barre. Ayant l'habitude de nous soutenir, vous avez probablement reçu des alertes concernant le sort réservé aux femmes qui refusent la conscription en Érythrée et en Israël. Si vous recevez le Fusil Brisé, vous serez attentif à la thématique de la Journée internationale de l'objection de conscience (le 15 mai 2010) pour cette année, Genre et militarisme, avec une action spécifique au Paraguay. Maintenant, avec cet appel, nous avons aussi la fierté de vous annoncer la publication de notre nouveau livre : Women Conscientious Objectors – An Anthology (Les Femmes objectrices de conscience, une anthologie).

Women Conscientious Objectors - An Anthology,
Ellen Elster & Majken Jul Sørensen, dir.,
Préface de Cynthia Enloe,
ISBN 978-0-903517-22-5,
€ 9,45 plus port,
À commander en ligne : /fr/node/9873" data-align="right" data-caption="Women Conscientious Objectors - An Anthology,
Ellen Elster & Majken Jul Sørensen, dir.,
Préface de Cynthia Enloe,
ISBN 978-0-903517-22-5,
€ 9,45 plus port,
À commander en ligne : /fr/node/9873" data-embed-button="image_embed" data-entity-embed-display="image:responsive_image" data-entity-embed-display-settings="{"responsive_image_style":"body_inline_1_3","image_link":""}" data-entity-type="file" data-entity-uuid="bf2e5e60-df83-475e-a1d8-d71150482aa2" title="">
Cynthia Cockburn du groupe londonien des Femmes en noir écrit : « Cette anthologie est beaucoup, beaucoup plus qu'un simple résumé d'expériences de femmes dans le mouvement pour l'objection de conscience des hommes au service militaire. C'est aussi plus qu'un compte-rendu de la lutte des femmes contre leur propre enrôlement. Ce que nous voyons ici, ce sont des femmes, à différentes périodes, et d'un pays à l'autre, qui créent le concept, l'analyse et la pratique d'un antimilitarisme féministe qui leur est propre. Au départ centrées sur l'armée, elles ont vite remarqué que la militarisation ne s'arrêtait pas à l'existence des militaires. La militarisation pénètre et affecte la vie quotidienne de multiples manières. Nous sommes tous/tes militarisé/e/s, nous pouvons tous/tes être objecteurs ou objectrices de conscience. Comme l'indique Ferda Ülker de Turquie dans sa déclaration : « Tout autant que le militarisme est décidé à empiéter sur ma vie, je suis déterminée à poursuivre la lutte. Je refuse ! » »

Pour l'Internationale des résistant/e/s à la guerre, les liens entre patriarcat et militarisation sont déterminants pour comprendre et contrer les racines de la guerre. C'est pourquoi le soutien aux objectrices de conscience mais aussi le travail vers une évolution des masculinités et des féminités font intégralement partie de l'action contre la guerre et la militarisation de l'Internationale des résistant/e/s à la guerre.

Merci de bien vouloir donner généreusement et/ou acheter le livre (voir encart ci-contre) pour que nous puissions poursuivre et développer l'action continue de l'Internationale des résistant/e/s à la guerre pour un monde sans guerre.

Andreas Speck
Salarié pour le programme Droit au refus de tuer.

PS: Pour vous inscrire au Fusil Brisé, merci de vous rendre sur http://lists.wri-irg.org/sympa/info/lefusilbrise

Programmes & Projects
Theme

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.