Non a la guerre - non a l'OTAN : un aperçu

L'Internationale des Résistant(e)s a la Guerre fait parti de la coalition "Non a la guerre - Non a l'OTAN", qui appelle a manifester contre le sommet de l'OTAN a Baden Baden (Allemagne) et Strasbourg (France) les 3 et 4 Avril 2009.

Cette page donne un aperçu des ressources disponible sur le site web de l'IRG.

Appels

  • Non a la guerre - non a l'OTAN, appelle international a manifester contre le sommet de l'OTAN, rédigé a Stuttgart le 5 Octobre 2008
  • Fermons l'OTAN, appelle a des actions nonviolentes contre le sommet de l'OTAN le 4 Avril 2009 a Strasbourg.

Resumé de du blocage de NATO-ZU – la non-violence est possible!

Malgre une présence massive de la police on a reussi de mettre en oeuvre notre blocage non-violent le 4. Avril, sans être entravé par la police. Environ 200 personnes, de l’Allemagne, de la Belgique, de la France, de l’Espagne, de la Grand-Bretagne, du Suede, de la Finlande et de nombreuses autres pays ont participées à au blocage de NATO-ZU sur la voie d’acces au nord du centre de congrés où eut lieu le sommet de l’OTAN. D’autres groupes de Block-NATO ont reussi deux autres blocages au centre-ville de Strasbourg. Au total, plus des 1000 personnes ont participé dans le cadre de Block-NATO aux blocages non-violents.
Malheureusement, les actions de blocage ont été ombragé par la violence pendant la manifestation aux environs du port de Strasbourg – une violence qui émanait de la police, mais en grande partie aussi du côté des manifestants. Dans quelle mesure des provocateurs déguisés en black block ont y joué un rôle est difficile à prouver. Pourtant, il y a plusieurs temoignages sur la présence de tels provocateurs. Les médias ont surtout parlé de l’hotel Ibis en flammes et de la douane au pont de l’Europe mis à feu. Nous estimons l’emploi massif de gaz lacrymogène, qui a éte utilisé aussi sans provocation du côté des manifestants, comme „stratégie de l’escalade“ de la police francaise.

Aussi les jours précédents, il y avait des affrontements violents entre police et manifestants et des escalades autour du village alternatif dans la rue de Ganzau, où logeait aussi NATO-ZU.

Malgre tout on pense que notre action non-violente a été un succès, surtout face aux escalades pendant la manifestation. Elle a montré clairement que la non-violence est possible et nécessaire.

Voilà un résumé général pour NATO-ZU:

  • La conception d’un blocage non-violent - organisé en groupes affinitaires – a très bien fonctionnée malgré les quelques escalades assez violents au préalable. Les blocages ont pu effectivement entraver les activités du sommet , même si dans le publique on dit autre chose.
  • Les préparatifs au camp comme les ateliers de préparation à l’action, les délibérations dans le conseil des représentants, la coopération internationale et la coordination de l’action (sortir du camp vendredi soir) ont décidément contribué au succès de l’action.
  • Nou sommes convaincu que le contact avec la police ainsi que l’entretien au commissariat le 1 er avril ont contribué à ce que la police n’a pas pris des mesures massives contre NATO-ZU et Block-NATO nonobstant un premier emploi de gaz lacrymogène contre les autres points de blocage.
  • La conception de points de blocage organisés indépendemment les uns des autres a permis à NATO-ZU de donner, dans le cadre de la conception générale de block-NATO, un caractère tout particulier au blocage.

En la plénière d’évaluation de NATO-ZU au camp samedi soir quelques uns/unes ont exprimé leur réprobation des incidents violents survenus aux alentours du camp jeudi et vendredi soir. Malgré l’intervention apaisante de NATO-ZU l’escalade nous a coûté beaucoup d’énergie qui aurait pu être mieux investie en la préparation de l’action.C’est pourquoi de nombreux/ses participants et participantes ont exprimé leur désir d’organiser à l’avenir des camps à l’orientation clairement non-violente. A ce propos il n’y a pas encore de postion commune au sein du groupe d’organisation de NATO-Zu. Pour effectuer une évaluation intensive le cercle de préparation de NATO-ZU ne peut se réunir qu’au mois de juin. C’est avec plaisir que nous recevrons jusque là encore beaucoup d’autres opinions de gens qui étaient présents à Strasbourg ces jours-là.

Rapports et articles après l'action

NATO-ZU/Fermons l’Otan ! - Les directives d’action

Information légale pour les actions

Bulletins

Autres informations

Programmes & Projects
Theme
Institutions

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.