Le sommet de l'Otan 2009 : une zone en marge de la démocratie

La démocratie n’a pas sa place quand l’Alliance des démocraties se réunit.

À l'occasion des célébrations du 60e anniversaire de l'Otan à Baden-Baden, Kehl et Strasbourg, les 3 et 4 avril 2009, les beaux discours sur les valeurs démocratiques et sur la nécessité de défendre la démocratie contre de multiples menaces seront nombreux. Mais pendant que l'Otan parlera sans doute de démocratie, celle-ci sera temporairement suspendue dans de nombreux secteurs de Baden-Baden, Kehl et Strasbourg.

Zones de sécurité et « zones rouges »

Le plan complet des « zones de sécurité » et des zones sous contrôle n'est pas encore précisé mais il est clair que cette opération de sécurité atteint un niveau sans précédent quant aux restrictions de la liberté de mouvement, de la liberté de réunion et du droit de manifestation.

Ce qui est actuellement connu pour Strasbourg est la restriction de l'accès à toute la vieille ville aux détenteurs et détentrices d'un passe spécifique. Tous les marchés, écoles, crèches, monuments historiques et bien d'autres lieux seront fermés le 4 avril. De plus, les tramways n'entreront pas dans la zone de sécurité, et les trains de Strasbourg pour l'Allemagne seront supprimés du vendredi après-midi au samedi matin. Le maire de Strasbourg Robert Herrmann a conseillé aux touristes de ne pas venir visiter Strasbourg le 4 avril.

À Kehl, 700 personnes qui vivent près de la passerelle sur le Rhin lieu choisi pour la poignée de main symbolique entre les chefs d'États et de gouvernements seront particulièrement concernées. Du vendredi soir au samedi matin, il leur sera interdit de quitter leur domicile sans accord préalable de la police et uniquement sous escorte policière. De plus l'accès au pont de l'Europe, principal point de passage routier sera fermé pour plusieurs heures et même le trafic fluvial sur le Rhin sera stoppé.

Un plan similaire sera appliqué à Baden-Baden, où la chancelière allemande Angela Merkel recevra les chefs d'États et de gouvernements le 3 avril, à 17 h 30, avant de dîner au Kurhaus, un casino des thermes de Baden-Baden. Nous n'avons pas encore les infos concernant cette ville mais nous nous attendons à des zones fermées.

La démocratie est suspendue

Toute cette sécurité laisse peu de place au droit démocratique de manifester. Au moment où nous mettons sous presse, la préfecture a interrompu les négociations avec le Comité de coordination international « No to NATO 2009 » sur le tracé de la manifestation prévue le 4 avril 2009. Alors que les organisateurs de la manifestation veulent un tracé menant la manifestation à proximité du sommet lui-même, les autorités ne veulent aucune manifestation dans le centre de Strasbourg, et entendent dévier la manifestation en périphérie, où elle sera cachée aux yeux et oreilles des présidents et Premiers ministres des États membres de l'Otan. Ces mesures sont en opposition avec la Constitution française et avec la Convention européenne des droits de l'homme puisqu'elles nient le droit aux citoyens de s'exprimer à portée de l'objet de leur manifestation. Ainsi, la manière dont est organisée le sommet de l'Otan transforme tous les discours et déclarations sur la démocratie qui pourraient être fait lors du sommet en une gigantesque farce.

Bloquons l'Otan avec « block NATO »

Néanmoins des préparatifs sont bien avancés pour nous opposer à l'Otan. L'internationale des résistantEs à la guerre participe à une coalition de groupes planifiant le blocage du sommet de l'Alliance. Au sein de ce cadre dénommé « block NATO » initié lors de la conférence des militantEs de Strasbourg, les 14 et 15 février, l'IRG travaille étroitement avec sa section belge Vredesactie et un éventail de groupes nonviolents allemands pour organiser un point de blocage (lire l'appel p. 1 & 2).

Nous nous retrouverons au camp autogéré de Strasbourg (à La Ganzau), pour finaliser les préparatifs pour l'action et proposer une dernière possibilité de se former à l'action nonviolente. Pour que ce blocage soit un succès, nous avons besoin de votre soutien. Venez à Strasbourg du 1er au 5 avril 2009, pour revendiquer la démocratie !

Andreas Speck

Theme
Institutions

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.