D'autres objecteurs de conscience résistent au Chili à la nouvelle loi sur le recrutement militaire

en
es
fr

Le 10 octobre 2006, 12 objectors-insoumis se sont déclarés publiquement à Linares. Ces douze objecteurs étaient la première vague de déclaration publique par des objecteur-insoumis qui s'opposent à la nouvelle loi régissant le recrutement militaire, laquelle est entrée en vigueur au début de cette année. D'après l'article 29 de cette nouvelle loi relative au service militaire, le recrutement se fait principalement sur la base du volontariat. Cependant, si le quota de recrutement n'est pas atteint par les seuls volontaires, le manque est comblé par des conscrits. D'après le programme du gouvernement Bachelet, "le service militaire obligatoire est obsolète", et l'armée chilienne devrait n'être basée que sur le volontariat d'ici 5 à 10 ans. Pendant la période de transition, le gouvernement veut mettre en place des incitations économiques pour rendre le service militaire plus attractif (et attirer plus de volontaires), met il veut aussi introduire des règles pour l'objeciton de conscience dont un service de substitution, sans grand succès cependant car peut s'y inscrivent volontairement. D'après le service de presse du parlement chilien, la commission de défense a commencé ce mois d'octobre les discussion quant à la mise en place du droit à l'objection de conscience et d'un service de substitution.

Sources: courriels de Ni Casco Ni Uniforme et du ROC-Chile, Camara.cl, 20 October 2006

Countries
Theme

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.