Appel de soutien 'prisonniers et prisonnières pour la paix 2006'

Chers adhérentEs et soutiens de l'Internationale des résistantEs à la guerre,

Depuis 1956, nous célébrons la journée internationale des prisonniers et prisonnières pour la paix le 1er décembre - une journée pour envoyer nos pensées à celles et ceux qui sont emprisonnéEs pour leurs actes courageux, contre la guerre, la violence et les violations des droits de l'homme. Cette année, l'Internationale des résistantEs à la Guerre a choisi d'attirer l'attention sur la Russie et les évènements récents qui ont mis en évidence l'importance de la solidarité avec les militantEs pour la paix et les droits de l'homme en Russie. Quelques "faits marquant" d'octobre 2006 :


  • Le 7 octobre, Anna Politkovskaya, journaliste de renom ayant régulièrement montré les violations russes des droits de l'homme en Tchétchénie, a été tué à son appartement de Moscou.
  • Six jours plus tard, le 13 octobre, un tribunal local a dissout la "société de l'amitié russotchétchène" (RCFS) de Nizhny Novgorod.
  • Quelques jours plus tard, le parquet militaire de Chelyabinsk a laissé tombé l'instruction contre quatre officiels de l'armée accusés d'avoir failli à la protection du conscrit Andrei Sychyov face aux brimades. Ce cas avait obtenu beaucoup d'attention du public en début d'année de par sa violence et sa cruauté. Alors que la personne coupable des brimades a été condamnée le 26 septembre à quatre années d'emprisonnement, aucune action ne pourra maintenant être prise à l'encontre des responsables de la protection des conscrits.

L'Internationale des résistantEs à la guerre travaille avec plusieurs groupes en Russie dans l'objectif de soutenir l'objection de conscience, l'action nonviolente et le travail contre la guerre en Tchétchénie. Dans ce cadre, une délégation de l'IRG s'est rendue deux fois en Russie et a publié en 2003 un rapport sur "l'armée et les droits de l'homme".

Toutefois, cela ne suffit pas, et la volonté de l'Internationale des résistantEs à la Guerre est de renforcer ses liens avec les groupes militantEs en Russie au cours des prochaines années. Les discussions actuelles mettent en évidence d'énormes besoins quant à la formation à la nonviolence, l'action nonviolente, l'objection de conscience au service militaire, et surtout un grand besoin de solidarité avec différents groupes qui, en Russie, cherchent à organiser une opposition à la guerre en Tchétchénie -"la guerre au terrorisme", version russe. Avec votre aide, l'Internationale des résistantEs à la guerre pour apporter sa contribution à la paix et aux droits de l'homme en Russie. C'est pourquoi nous demandons votre participation et votre soutien : prendre du temps, le 1er décembre, pour écrire aux prisonniers/ères ; tenir un stand et relayer l'information ; soutenir les objecteurs de conscience via notre système d'alerte pour les objos ; enfin, le nerf de la paix, envoyer vos dons à l'Internationale des RésistantEs à la guerre.

Merci,



(Andreas Speck)

Salarié du programme pour l'objection
Programmes & Projects
Countries

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.