Éditorial

La journée 2003 des prisonniers pour la paix est centrée sur le jeune mouvement des objecteurs de conscience en Corée du Sud. Bien que l'objection soit récente en tant que mouvement, l'histoire de l'emprisonnement d'objecteurs Témoins de Jéhovah dure depuis longtemps. Ils sont plus de 10 000 à avoir été incarcérés pendant les cinquante dernières années en raison de leur objection de conscience, la plupart pour trois ans de prison, et jusqu'à récemment ils purgeaient des peines à répétition. Quoique la situation se soit améliorée, les sentences sont désormais plus courtes, il y a encore plus de 800 Témoins de Jéhovah détenus en Corée du Sud.

Ce numéro du Fusil brisé se concentre sur leur sort et sur l'émergence d'une lutte politique du mouvement des objos de Corée du Sud. Il est évident que ce mouvement a besoin de votre soutien pour changer l'attitude envers le militarisme, dans ce haut lieu militarisé qu'est la péninsule coréenne.

Andreas Speck

Chargé de la campagne Objection au bureau IRG de Londres

Internationale des résistants à la guerre 5 Caledonian Rd; London N1 9DX; G B; http://wri-irg. org; concodoc@wri-irg. org

Programmes & Projects
Countries
Theme

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.