Des préservatifs sous les prisons!

Le 1er décembre n'est pas seulement la Journée internationale des prisonniers et prisonnières pour la Paix. Depuis plusieurs années, cette date marque aussi la journé mondiale de la lutte contre le SIDA. Au sein du Mouvement des Objecteurs de Conscience de Madrid, le groupe d'homosexuels et de lesbiennes insumisión Rosa a rédigé le texte que nous reproduisons ici.

"Depuis que nous avons fait notre entrée dans les prisons en tant qu'objecteurs de conscience, nous dénonçons la façon dont sont traitées les personnes privées de liberté et les réglements pénitenciers qui interdisent la libre circulation des seringues et des préservatifs.

Nous exigeons que soit respecté l'article 60 de la Consti-tution et que les malades du SIDA en phase terminale soient immédiatement remis en liberté pour pouvoir finir leurs jours avec leurs proches.

Vingt-six pour cent de la population carcérale est porteuse du virus du SIDA. En l'absence de toutes mesures de prévention, d'autres maladies associées au SIDA, comme la tuberculose, se répandent rapidement.

Désormais, en nous imposant des peines d'interdiction professionnelle, on veut nous éloigner de toutes les professions sociales, afin que ceux qui déso-béissent au système ne puissent pas continuer à dénoncer le scandaleux abandon social dans lequel vivent de nombreuses personnes.

Les nouveaux budgets du gouvernement font des coupes claires dans les domaines les mieux à même de freiner la progression du SIDA et de faire avancer son traitement. Dans le même temps, toujours plus d'argent est déversé sur l'industrie et la recherche militaires en prévision de la professionalisation de l'armée et de notre intégration dans la structure militaire de l'OTAN.

Tous ceux qui, comme nous, sont objecteurs de conscience et insoumis, continueront à dénoncer cette situation, à manifester leur refus, à s'informer et informer les autres et, bien sûr, à désobéir.

Fa"tes passer des seringues et des préservatifs dans les prisons. Si vous travaillez ou êtes bénévoles dans une association de lutte contre le SIDA, n'engagez pas de personnes faisant leur service civil. Demandez l'utilisation du budget militaire à des fins sociales."

Traduction: Dominique Saillard
insumisión Rosa, c/o MOC, C/ San Cosme y San Damián 24-2°, 28012 Madrid, Etat espagnol (tél +34 1 475 3782).

Programmes & Projects
Countries
Theme

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.