La vérité, pénètrera-t-elle en Ukraine?

en
fr
it
No war graffiti
[node:field_image:title]
Author(s)
Yurii Sheliazhenko

Il y a un mois, j’avais publié un article suggérant que L’Est comme l’Ouest devaient assumer ensemble la responsabilité d’éviter l’escalade vers une guerre majeure en Ukraine.

Malheureusement, l’Ukraine est devenue le champ de bataille d’une nouvelle guerre froide entre les Etats-Unis et la Russie. Ces deux grandes puissances veulent s’arroger le contrôle sur l’Ukraine, exploitant le nationalisme militant du gouvernement ukrainien comme celui des séparatistes pro-russes à Donetsk et à Louhansk.  Terminée la vie paisible de l’Ukraine depuis huit ans que dure le bain de sang de milliers de civils y ayant laissé leurs vies et que des millions de personnes  sont devenues des réfugiés ou des déplacés sur leur propre terre. Huit ans aussi que l’économie du pays est dévastée et que la société se disloque.

Je disais dans mon article que les leaders mondiaux devront rendre des comptes aux peuples de la Terre, s’ils n’arrivaient pas à négocier une paix durable, de bonne foi, en persistant dans leurs méthodes violentes pour  régler leurs conflits.

Alors, que se passe-t-il ?

En raison de l’accumulation de troupes russes à ses frontières et en raison des intenses préparatifs guerriers des deux républiques séparatistes pro-russes, le gouvernement ukrainien se prépare aussi à la guerre. Les violations de plusieurs  cessez-le-feu avec des bombardements mutuels de régions urbaines résidentielles tuant  la population civile des deux camps. Devant le Conseil de Sécurité des Nations-Unies, les Etats-Unis et la Russie s’accusent  de concert. A la Maison Blanche, on parle de sanctions économiques,  au Kremlin, des coalitions contre l’alliance occidentale s’expriment en exigeant la reconnaissance de l’indépendance des républiques séparatistes. Difficile de ne pas y perdre la face. Il devient nécessaire de dire la vérité, chose que les grandes puissances détestent étant donné que leur pouvoir repose sur de grands mensonges qui s’évanouissent devant la vérité.

Contrairement au mensonge qui divise les humains à son profit, la vérité, de part sa nature non-contradictoire, fait l’unanimité, rend possible l’approche d’une paix non-violente.  Le plus gros des mensonges  est de dire que  « Nous sommes des anges et eux, ils sont des démons. Nous, on n’a rien fait de mal, on a maintenu nos positions de manière pacifique, évidemment armés jusqu’aux dents pour notre absolue sécurité.  C’est eux qui ont commencé à attaquer en premier alors que nous, on ne faisait que les observer calmement. Alors que, eux, ils se sont moqués de nous en nous invitant à des pourparlers de paix sans en avoir la moindre intention et ils ont mérité notre refus. Nous, on les aurait attaqués les premiers?!  Fausses nouvelles et désinformation ! »

La machine de guerre court-circuite les mass-média à l’Est comme à l’Ouest, elle hypnotise les gens avec des annonces de guerre imminente, d’une invasion supposée de l’Ukraine par l’armée russe ou bien que Kiev serait approvisionné en armes  pour Donetsk et Louhansk par l’OTAN.

Qui profite de ces cris auto-réalisateurs que « la fin est proche. », alors que leur fausseté est pratiquement déjà avérée ?  Peut-être des politiciens provocateurs ? Sans doute des militaires assoiffés de sang et de gloire ou d’une promotion.  Mais très certainement des industriels en armement de tous côtés !

Or, jamais la guerre n’est inévitable. Elle résulte toujours d’un choix, d’un mauvais choix. Et  tout un chacun sur cette planète devrait élever sa voix contre ce mauvais choix. Vous pouvez actuellement voir, en effet, davantage de gens dans les rues des villes occidentales qui  protestent contre la guerre avec la Russie. En Ukraine aussi, on avait mené des actions militantes dans les rues, idem en Russie.

Il faut stopper cette machine de guerre. Nous devons résister aux incitations à la panique diffusées par les services secrets en nous faisant croire que les accords de paix, les négociations ne mèneront à rien, ne signifieront rien.  Portons plus haut le message que la guerre n’est pas la solution, des négociations honnêtes et inclusives le sont.

La vérité peut, certes, être désagréable, inattendue et  complexe parce qu’elle révèlera qu’il n’y a pas, d’un côté, des braves garçons et des méchants garçons de l’autre, de même, uniquement des bonnes conduites, d’un côté,  à récompenser et des mauvaises, de l’autre côté,  à sanctionner.  Soyons clairs : Aucun conflit n’a que deux dimensions, nous et eux. Il existe toujours une troisième dimension qui est celle du bien commun, celle de la vérité. 

Ne prenez pas le parti de la guerre. Puisque vous voulez la paix,  préparez la paix.

Information sur l'auteur

Yurii Sheliazhenko, Executive Secretary of Ukrainian Pacifist Movement. This article was first published by World Beyond War on 18th February 2022.

Programmes & Projects
Countries

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

10 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

About the authors

Yurii Sheliazhenko, Executive Secretary of Ukrainian Pacifist Movement. This article was first published by World Beyond War on 18th February 2022.

Yurii Sheliazhenko, Executive Secretary of Ukrainian Pacifist Movement. This article was first published by World Beyond War on 18th February 2022.

Yurii Sheliazhenko, Executive Secretary of Ukrainian Pacifist Movement. This article was first published by World Beyond War on 18th February 2022.