Solidarité avec les militants Ambazoniens emprisonnés en cette Journée des Prisonniers pour la Paix

Solidarity action for Ambazonian prisoners of conscience

L’Internationale des Résistants à la Guerre a été récemment rejointe par de nouveaux partenaires. Un des nouveaux partenaires de notre réseau en expansion est le Réseau de Soutien aux Prisonniers de Conscience Ambazoniens (APOCS Net).En cette Journée des Prisonniers pour la Paix , nous avons montré le travail du réseau APOCS Net et avons encouragé nos sympathisants à écrire aux prisonniers de conscience Ambazoniens, tout comme aux autres prisonniers pour la paix et la conscience (voyez la liste complète ici)

Vous trouverez ci-dessous un appel au soutien lancé par le réseau APOCS Net, qui explique leur travail et encourage tout le monde à faire preuve de solidarité avec les prisonniers de conscience Ambazoniens, et à leur écrire.

Le Réseau de Soutien aux Prisonniers de Conscience Ambazoniens

Le Réseau de Soutien aux Prisonniers de Conscience Ambazoniens (APOCS Net) a été lancé en janvier 2018 par les organisateurs de la diaspora Ambazonienne et ses alliés en Afrique du Sud, au Royaume Uni et aux USA , qui voulaient aider les Ambazoniens qui avaient été rassemblés et emprisonnés dans des centres de détention secrets du régime français néocolonial au Cameroun.

La génération présente de Prisonniers de Conscience Ambazoniens fait référence aux personnes emprisonnées pour l’expression de leur croyance en toute conscience que les droits de l’homme essentiels du peuple d’Ambazonie, -précédemment connu comme le Territoire sous Tutelle des Nations Unies du Sud Cameroun, sous administration du Royaume-Uni-, devaient être respectés par tous, y compris par le régime français néo-colonial du Cameroun et ses alliés.

Le conflit entre l’Ambazonie et le Cameroun, qui est la cause de l’emprisonnement de près de 3000 prisonniers politiques Ambazoniens, prend racine dans l’occupation militaire de l’Ambazonie par le Cameroun à la suite du plébiscite de triste mémoire des Nations Unies sur une confédération entre les deux pays en 1961.

Six décennies de manifestations organisées avec discipline ont été basées sur les principes de la non-violence et le slogan ‘ la force de l’argument, pas l’argument de la force’. L’histoire enregistrée de la répression contre les Ambazoniens autochtones remonte cependant jusqu’en 1891 durant l’époque de la colonisation allemande. Le leader légendaire Roi de la Montagne King Kuva Likenye a été déporté de Buea à Wonya Mokumba à cause de sa position anti-coloniale, et c’est là qu’il est tombé malade et est mort peu après.

Le nombre de prisonniers politiques Ambazoniens est monté en flèche depuis l’automne 2016, à la suite des manifestations dans l’ensemble du pays pour défendre le système judiciaire Ambazonien, basé sur le droit , contre la tentative du régime Camerounais de le remplacer par ce qui équivaut à un système judiciaire colonial. Cliquez ici pour lire l’histoire de ce conflit.

Des leaders des quatre coins de la société civile Ambazonienne ont été arrêtés lors du coup de filet qui a suivi ce soulèvement non-violent- des enseignants et des leaders du syndicat d’enseignants (dont le Principal Adjoint Penn Terrence et M. Wilfred Tassang, un organisateur du Syndicat des Enseignants Ambazoniens , CAPTAC), des avocats et des leaders du syndicat des travailleurs juridiques (dont l’Avocat Shufai Berinyuy et l’Avocat Eyambe Elias, tous deux organisateurs du Syndicat des Travailleurs Juridiques Ambazoniens), des journalistes et des leaders du syndicat de la presse ( dont Mancho Bibixy, Tsi Conrad, Awah Paul et Felix Ngalim), des leaders du syndicat d’étudiants , des docteurs et des membres de l’association des dirigeants traditionnels.

Le prisonnier le plus connu est Sisiku AyukTabe Julius, un promoteur de la technologie open-source, bien connu comme meneur non-violent et pour son travail philanthropique, qui a été arrêté en janvier 2018, en même temps que ses assistants, alors qu’ils étaient en réunion à l’Hôtel Nera au Nigéria, et ils ont été renvoyés de force au Cameroun en violation du principe juridique international de non-refoulement.

En mars 2019, la Haute Cour Fédérale du Nigéria a statué que l’enlèvement et la déportation de ces ‘Dix du Nera’ et d’autres prisonniers arrêtés par les autorités Nigériennes étaient illégaux au Nigéria, et constituaient une violation du droit international, et que ceux-ci devaient être immédiatement libérés et renvoyés au Nigéria. Et cependant ceux-ci sont encore emprisonnés par le régime Camerounais.

Ces prisonniers de conscience continuent à assurer leur leadership derrière les barreaux, et le réseau APOCS Net contribue au soutien de leur bien-être physique et affectif ,à rassembler et à propager l’information qui concerne leur lutte, et à organiser des actions de solidarité en consultation avec leurs besoins et leurs campagnes. Nous travaillons aussi au soutien des défenseurs des droits de l’homme qui sont emprisonnés au Cameroun, tels que Kamto 203 et l’Association pour la Défense des Droits des Etudiants au Cameroun (ADDEC), ainsi que des autres prionniers politiques dans le reste des territoires contrôlés par FrancAfrique. Le réseau APOCS Net cherche activement à contribuer à la construction d’un réseau global en solidarité avec les défenseurs des droits de l’homme qui sont emprisonnés dans le monde entier.

Voyez ci-dessous les détails de la façon dont vous pouvez écrire aux prisonniers de conscience Ambazoniens mentionnés dans cet article, Suivez ces liens pour en lire davantage.

Les Dix du Nera: https://ambazoniapocs.net/node/19

  • Mr. Julius AyukTabe — Université Américaine du Nigéria à Yola, Nord Est Nigéria

  • Mr. Wilfred Tassang — organisateur pour le Syndicat des Professeurs d’ Ambazonie , CAPTAC

  • Professeur Augustine Awasum — Université Ahmadu Bello , Zaria, Nord Nigéria

  • Dr. Cornelius Njikimpi Kwanga — Université Umaru Musa Yar’adua à Katsina, Nigéria

  • Dr. Henry Kimeng — Université Ahmadu Bello , Nigéria

  • Dr. Fidelis Ndeh-Che — Université Américaine du Nigéria à Yola, Nord Est Nigéria

  • Dr. Egbe Ogork — Maître de Conférence, Université Bayero à Kano

  • Aocat Shufai Berinyuy — organisateur pour le Syndicat des Travailleurs Juridiques d’ Ambazonie

  • Avocat Eyambe Elias — organisateur pour le Syndicat des Travailleurs Juridiques d’ Ambazonie

  • Dr. Nfor Ngalla Nfor — leader de la Société Civile d’Ambazonie

Ecrivez aux dix prisonniers du Nera à l’adresse suivante :

Prison Principale Kondengui Yaoundé

B. P 100, YAOUNDÉ

Cameroun

NOTE: écrivez à chaque prisonnier individuellement en utilisqnt leur noms individuels; n’utilisez pas le terme Nera 10!

Ecrivez à Penn, Mancho et Tsi à:

Prison Centrale de Yaoundé

B. P 100, YAOUNDÉ

Cameroun

Programmes & Projects
Countries

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Related peace activist(s): Mr. Julius AyukTabe
Related peace activist(s): Professor Augustine Awasum
Related peace activist(s): Dr. Henry Kimeng
Related peace activist(s): Dr. Egbe Ogork
Related peace activist(s): Barrister Eyambe Elias
Related peace activist(s): Penn Terence Khan
Related peace activist(s): Tha Emile Angwe
Related peace activist(s): Tamngwa Martin
Related peace activist(s): Awah Thomas
Related peace activist(s): Mr. Wilfred Tassang
Related peace activist(s): Dr. Cornelius Njikimpi Kwanga
Related peace activist(s): Dr. Fidelis Ndeh-Che
Related peace activist(s): Barrister Shufai Berinyuy
Related peace activist(s): Dr. Nfor Ngalla Nfor
Related peace activist(s): Mancho Bibixy
Related peace activist(s): Aselech Martin
Related peace activist(s): Guingah Valentine
Related peace activist(s): Tsi Conrad
Related peace activist(s): Mr. Julius AyukTabe
Related peace activist(s): Professor Augustine Awasum
Related peace activist(s): Dr. Henry Kimeng
Related peace activist(s): Dr. Egbe Ogork
Related peace activist(s): Barrister Eyambe Elias
Related peace activist(s): Penn Terence Khan
Related peace activist(s): Tha Emile Angwe
Related peace activist(s): Tamngwa Martin
Related peace activist(s): Awah Thomas
Related peace activist(s): Mr. Wilfred Tassang
Related peace activist(s): Dr. Cornelius Njikimpi Kwanga
Related peace activist(s): Dr. Fidelis Ndeh-Che
Related peace activist(s): Barrister Shufai Berinyuy
Related peace activist(s): Dr. Nfor Ngalla Nfor
Related peace activist(s): Mancho Bibixy
Related peace activist(s): Aselech Martin
Related peace activist(s): Guingah Valentine
Related peace activist(s): Tsi Conrad
Related peace activist(s): Mr. Julius AyukTabe
Related peace activist(s): Professor Augustine Awasum
Related peace activist(s): Dr. Henry Kimeng
Related peace activist(s): Dr. Egbe Ogork
Related peace activist(s): Barrister Eyambe Elias
Related peace activist(s): Penn Terence Khan
Related peace activist(s): Tha Emile Angwe
Related peace activist(s): Tamngwa Martin
Related peace activist(s): Awah Thomas
Related peace activist(s): Mr. Wilfred Tassang
Related peace activist(s): Dr. Cornelius Njikimpi Kwanga
Related peace activist(s): Dr. Fidelis Ndeh-Che
Related peace activist(s): Barrister Shufai Berinyuy
Related peace activist(s): Dr. Nfor Ngalla Nfor
Related peace activist(s): Mancho Bibixy
Related peace activist(s): Aselech Martin
Related peace activist(s): Guingah Valentine
Related peace activist(s): Tsi Conrad
Related peace activist(s): Mr. Julius AyukTabe
Related peace activist(s): Professor Augustine Awasum
Related peace activist(s): Dr. Henry Kimeng
Related peace activist(s): Dr. Egbe Ogork
Related peace activist(s): Barrister Eyambe Elias
Related peace activist(s): Penn Terence Khan
Related peace activist(s): Tha Emile Angwe
Related peace activist(s): Tamngwa Martin
Related peace activist(s): Awah Thomas
Related peace activist(s): Mr. Wilfred Tassang
Related peace activist(s): Dr. Cornelius Njikimpi Kwanga
Related peace activist(s): Dr. Fidelis Ndeh-Che
Related peace activist(s): Barrister Shufai Berinyuy
Related peace activist(s): Dr. Nfor Ngalla Nfor
Related peace activist(s): Mancho Bibixy
Related peace activist(s): Aselech Martin
Related peace activist(s): Guingah Valentine
Related peace activist(s): Tsi Conrad