Militarisation de la Jeunesse

Nuestro Programa Contra la Militarización de la Juventud identifica y desafía las muchas maneras en que los jóvenes del mundo son animados a aceptar el ejército y los valores militares como algo normal y dignos de su apoyo acrítico. La militarización es un proceso que va más allá del reclutamiento abierto; incluye la presencia y la influencia de las fuerzas armadas en la educación, los eventos militares públicos como los desfiles y los videojuegos de temática militar.

Como parte de nuestro programa, reunimos a una red de activistas que ya se encuentran trabajando para contrarrestar la militarización de la juventud en sus propios entornos y alientan a más gente a tomar medidas en lo que respecta a estos temas. Nuestras actividades con estos objetivos incluyen:

  • Anitimili-youth.net, un sitio en el que puedes encontrar noticias y artículos de todo el mundo sobre la militarización de la juventud

  • La organización de la Semana Internacional de Acción contra la Militarización de la Juventud

  • Proporcionar recursos a aquellos que trabajan contra la militarización de la juventud (ver Sembrando Semillas: La militarización de la juventud y cómo contrarrestarla).

Anitimili-youth.net

En agosto de 2014 lanzamos una nueva página en internet sobre el tema de la militarización de la juventud. Es un lugar en el que puedes añadir tus propios recursos - para compartir documentación sobre cómo los jóvenes están en contacto con el ejército y cómo se puede desafiar la militarización de los más jóvenes en todo el mundo. Puedes verla aquí: http://www.antimili-youth.net

Semana Internacional de Acción contra la Militarización de la Juventud

En junio de 2013 apoyamos a personas y grupos que participaron en el Primer Día de Acción por una Educación e Investigación Libres del Ejército, y seguido de la primera semana de acción por una Educación e Investigación Libres del Ejército entre el 25 y el 31 de octubre de 2014. Desde 2015, la IRG viene organizando la Semana Internacional de Acción contra la Militarización de la Juventud con la participación de varios grupos provenientes de todo el mundo a través de sus propias acciones y eventos. Puedes ver los informes de 2015 aquí y de 2016 aquí.

Sembrando Semillas: La militarización de la juventud y cómo contrarrestarla

Tras nuestra conferencia internacional sobre cómo contrarrestar la militarización de la juventud en Darmstadt, Alemania, en junio de 2012, publicamos un libro basado en los temas tratados en la conferencia: Sembrando Semillas: La militarización de la juventud y cómo contrarrestarla. Está disponible para adquirirlo en inglés aquí y para leerlo gratuitamente aquí.

El Género y la Lucha contra la Militarización de la Juventud

En 2017, gracias al apoyo de la Red para el Cambio Social (Network for Social Change), hemos empezado un nuevo proyecto, El Género y la Lucha contra la Militarización de la Juventud. Como parte de este proyecto vamos a organizar varios entrenamientos con activistas de base de distintos países, centrándonos en el papel que juega el género en nuestras campañas de lucha contra la militarización de la juventud. El proyecto incluirá también un recurso en línea que estará listo en 2018 y que investigará más sobre estas cuestiones y que contará con contribuciones de activistas y expertos en esta materia.

Le 12 février est la Journée Internationale contre l’Utilisation d’Enfants-Soldats , aussi connue comme la Journée de la Main Rouge. Beaucoup d’organisations et d’écoles du monde entier ont organisé des événements pour sensibiliser l’opinion publique sur les effets dévastateurs du recrutement d’enfants et de leur utilisation qui continuent dans de nombreux conflits globaux.

Les militants d'Allemagne et du Royaume-Uni ont organisé des actions pendant les journées publiques des militaires dans leurs pays. Dans beaucoup de pays occidentaux , les militaires recrutent en se basant sur le volontariat. Cela demande que ces militaires accordent plus d’importance que jamais à leurs’ relations publiques ‘ (PR), afin d’atteindre autant de jeunes gens que possible et de les persuader de rejoindre leurs rangs. Les ‘ journées nationales’ ou des journées publiques semblables ayant un lien avec les militaires, ont été un composant essentiel de cette stratégie. Le mois dernier, deux exemples de ceci ont eu lieu dans deux pays européens, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Du 26 au 28 mai, des militants de Grèce, d’Israël, de Russie, de Turquie et de Chypre ( nord et sud )se sont rassemblés à Nicosie (Chypre) pour une formation de 3 jours sur ‘ Gendre et Résistance à la Militarisation de la Jeunesse’ organisée par l’Internationale des Résistants à la Guerre. Pendant cette formation, les participants ont exploré les dimensions sexistes de la militarisation de la jeunesse au sein de leurs sociétés et ont aussi discuté comment agir à un niveau international pour s’opposer à ces processus.

Ce mois-ci des militants de plusieurs pays Européens se sont rencontrés à Londres dans le cadre de la formation de l’IRG pour s’opposer à la militarisation de la jeunesse et à ses dimensions sexospécifiques. Pendant cette formation, les militants ont pris part à plusieurs activités qui ont étudié comment les valeurs militaires étaient promues au sein de la jeunesse dans toute l’Europe, de quelle façon cette militarisation était sexospécifique, comment nous pouvons produire des stratégies efficaces pour s’opposer à ces forces.

Cette semaine , du 20 au 26 novembre, c’est la Semaine Internationale d’Action contre la Militarisation de la Jeunesse. Au cours de cette semaine des militants de divers pays ont organisé des actions, et ont publié des articles pour rendre les gens plus conscients des façons dont les militaires, et les valeurs militaires ,sont encouragés auprès des jeunes gens , et de ce que nous pouvons faire pour les remettre en cause.

Entre le 20 et le 26 novembre, les militants du monde entier agiront en prenant part à la Semaine Internationale d’Action Contre la Militarisation de la Jeunesse.

Cette semaine, qui se tiendra pour la quatrième fois cette année, est un effort concerté de militants antimilitaristes du monde entier, visant à exposer et à faire face aux façons dont la violence est vantée aux jeunes gens, ainsi qu’à rendre les gens plus conscients des alternatives.

Ce jeudi 25 mai, la Ligue des Résistants à la Guerre a organisé un webinaire sur l’objection de conscience, l’éducation à la paix et comment lutter contre la militarisation de la jeunesse en Corée du Sud. Dans ce webinaire, nous serons rejoints par deux militants basés à Séoul, Hanui Choi (de PEACE MOMO) et Seungho Park ( de Un Monde sans Guerre), qui ont agi au sein du monde pacifiste pendant des années.L’enregistrement du webinaire sera bientôt disponible.

 

Demande de réexamen pour les postes d’« Assistant au programme de non-violence » et « Assistant au programme contre la militarisation de la jeunesse ». Vous pouvez trouver plus d’information sur les deux postes sur notre site Web :

Assistant au programme de non-violence

Assistant au programme contre la militarisation de la jeunesse

Nous encourageons les candidatures de personnes engagées dans la non-violence, avec des compétences dans la collecte de fonds (ou une volonté d’apprendre) et de l’expérience dans la campagne non-violente. Les candidats doivent connaître l’anglais et une autre langue, et être disposés à voyager. Tous les candidats devraient être à même de signer la déclaration de l’IRG : « La guerre est un crime contre l’humanité. Je suis donc résolu(e) à ne soutenir aucune forme de guerre et à lutter pour la suppression de toutes causes de guerre ». Une description complète du poste ainsi que le formulaire de candidature peuvent être téléchargés depuis la page de l’annonce.

La date limite pour les candidatures pour les deux postes est le 23 Novembre à minuit (UTC).

 

Veuillez partager ces annonces avec vos contacts, et écrivez à info@wri-irg.org pour toute question.

Les guerres internationales du XXIe siècle, ont moins à voir avec la conscription et plus avec la technologie «propre» et des forces mobiles hautement entraînées. Dans le passé, les résistant/e/s à la guerre ont essayé de rendre la conscription inopérante – et parfois ils ont réussi.

Suscribirse a Militarisation de la Jeunesse