Mercenaries

en

La réunion du conseil de l'IRG de cette année aura lieu à Londres en septembre, ce qui coïncide avec le salon DSEI – Salon International de l’Equipement de Défense et de Sécurité – le plus grand salon au monde de l'équipement de défense. Nous prendrons part à des activités avant et après le Comité afin de perturber la foire. Le programme de nos activités pour ces événements est comme suit :

vendredi 8 septembre : arrivée et préparations. samedi 9 septembre : participation à la grande journée d'action avec CAT -Campagne contre le Commerce des Armes. dimanche 10 septembre : activité publique contre la militarisation internationale et le commerce des armes lundi 11 et mardi 12 septembre: réunion du Comité

Veuillez vous reporter à la page des événements pour plus de détails.

À la fin du séminaire international « Mettons fin au commerce de la guerre », trois participants ont tenu à partager leurs réflexions sur la rencontre. Voici ce qu’ils ont à raconter.

Tuuli Vuori

Tuuli en train de prendre des mesures contre les salons d’armement ADEX Il est bon d’être en Corée du Sud, car je viens d’un pays qui maintient toujours la conscription, et j’ai passé la moitié de ma vie à travailler sur les questions liées à l’objection de conscience, et c’est l’une des raisons pourquoi il est si extraordinaire pour moi d’être à Séoul ; j’ai tellement entendu parler des campagnes que nos amis sud-coréens ont menées ici.

Le domaine des profiteurs de la guerre n’étant pas mon fort, j’ai beaucoup appris lors de ce séminaire. Merci pour les conférenciers et les ateliers très intéressants!

Lors de ce séminaire, nous avons discuté des conséquences de ces profiteurs sur les individus. Nous avons également discuté des structures vastes et sombres des profiteurs. Ces structures me font parfois me sentir insignifiante.

Christine Schweitzer

À la veille du sommet de l’OTAN au Pays de Galles en septembre, les États-Unis ont forgé une nouvelle « coalition de volontaires » afin de mener des opérations aériennes contre des militants de l’État Islamique (EI) en Irak et en Syrie. Près de 60 États ont répondu à l’appel des américains. Certains, comme les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Australie et la France, ont mené des raids de bombardement; d’autres, comme l’Allemagne, supportent les opérations en formant les peshmergas ou en leur fournissant des armes.

Le mercantilisme guerrier a une longue et odieuse histoire. En revanche, dans l’âge du néo-libéralisme – pendant lequel la privatisation à grande échelle a pris place – les profiteurs de guerre ont trouvé de nouvelles opportunités pour accumuler des profits énormes. À la suite des attaques du 11 septembre, notamment, le lancement de guerres d’agression par les États-Unis et ses alliés a permis aux corporations militaires et non-militaires de s’enrichir d’une ampleur qui n’a jamais été témoignée dans l’histoire.

Subscribe to Mercenaries