Triennial

en

La guerre revient sur le sol européen, et il semble que les Européens ne soient pas capable, ou ne veulent pas, appliquer les leçons qu’ils essaient d’enseigner sur d’autres parties de la planète. L’Union européenne, lauréate du prix Nobel de la paix, place l’Ukraine dans une position impossible en lui demandant de choisir entre un pacte politique avec l’UE ou une relation économique serrée avec la Russie.

L'Assemblée de l'Internationale de Résistants à la Guerre, réunie à l’Hôtel de ville du Cap, Afrique du Sud, condamne énergiquement l'assaut en cours de l'armée israélienne contre les palestiniens de Gaza et de Cisjordanie. L'Internationale de Résistants à la Guerre considérant toute la guerre comme un crime contre l'humanité, réclame la cessation immédiate des hostilités, et en particulier de l'agression répétée de l'État d'Israël contre les palestiniens.

En tant qu’adversaires de la guerre, nous nous opposons aussi à ses causes, et nous nous déclarons solidaires de tous les peuples opprimés dans le monde. Nous demandons par conséquent la fin de l'occupation de la Palestine et, depuis ce lieu emblématique où Nelson Mandelaa prononcé son premier discours après sa libération de prison, nous lançons un appel pour la fin detoutes les formes d'apartheid partout dans le monde.

Conférence de l'Internationale des résistant/e/s à la guerre (IRG), à Ahmedabad (Inde), du 22 au 25 janvier 2010

C'était la troisième Conférence internationale de l'IRG qui se tenait en Inde, les deux précédentes s'y étant déroulée en 1960 et 1985. Les hôtes locaux de la conférence étaient des organisations bien ancrées dans l'histoire du mouvement social indien, avec lesquelles l'IRG entretient une tradition de coopération fructueuse.

La conférence de l’Internationale des résistant-e-s à la guerre (IRG) s’est tenue à l’université gandhienne « Gujarat Vidyapith ». Des militant-e-s nonviolent-e-s en provenance de 32 pays différents sont venus dénoncer le développement, lequel induit des déplacements forcés de populations et des violences commises par les entreprises et institutions.

Nous, membres de l'Internationale des résistant-e-s à la guerre (IRG), ainsi que tous les participant-e-s à la conférence triennale qui s'est tenue à Ahmedabad du 22 au 25 janvier 2010, avons abordé, dans le cadre de nos débats, la situation actuelle dans la région de Bastar (État du Chhattisgarh).

Programme

Des créneaux restent disponibles pour que les participant-e-s à la conférence proposent des ateliers supplémentaires.

16:00 – 1er jour : Séance inaugurale

Mot de bienvenue de Sudershan Iyengar, vice-président de Gujarat Vidyapith Intervenantes : Arundhati Roy et Ashish Nandy Pour une conférence participative :
a) « Voici les actualités :

Plus tard cette année, l’IRG organisera un vote postal sur la modification de ses statuts. Cependant le processus pour l’élection du président et des membres du Conseil doit commencer avant les changements statutaires. C’est pourquoi ces élections auront lieu dans le cadre des statuts existants. L’élection du président se fera par un vote postal, et celle des administrateurs lors de la « réunion d’affaires » (27-28 janvier) assemblée générale qui se tiendra l’an prochain pendant l’assemblée générale internationale à Ahmedabad (Inde).

Impressions subjectives du 24ème Congrès de l'Internationale des Résistants à la Guerre (IRG) publié au graswurzelrevolution (Allemagne)

La tradition de l'Internationale des Résistants à la Guerre (IRG) est riche. Fondée en 1921, elle existe encore. Elle compte 80 groupes d'adhérents environ venant de 43 pays.




Adriana Patricia Castaño Román

Colombie

Courriel : oganesoff@hotmail.com

Langue : espagnol




Je suis Adriana Patricia Castaño Roman, militante de Red Juvenil de Medellín depuis 1996.

Subscribe to Triennial