Connexion utilisateur

Interface language

Image linked to WW1 page
Diaspora link
Facebook link link
Twitter link
 

Documentation sur l'objection de conscience dans l'Union européenne. Publiée par Tobias Pflüger, membre du conseil de l'IRG et député européen

RRtK update 2008RRtK update 2008En novembre 2008, Tobias Pflüger, membre du conseil de l'IRG et député européen, a publié un nouvel ouvrage sur « Les militaires de carrière et le droit à l'objection de conscience dans l'Union européenne », basé sur une recherche de l'Internationale des résistantEs à la guerre. Cette publication donne une vision globale de la situation actuelle du droit à l'objection de conscience dans l'Union européenne, y compris les pays candidats : Croatie, Turquie et Macédoine. Il a été produit en étroite collaboration avec l'Internationale des résistantEs à la guerre (IRG). Il est construit à partir de l'étude générale de la situation des objecteurs de conscience menée depuis 1998 par l'IRG, avec des mises à jour par le Conseil des Quakers pour les affaires européennes depuis 2005.

Pour la première fois, cette étude vise à donner une information systématique sur le droit à l'objection de conscience pour les soldats de métier ou sous contrat. Il était devenu clair qu'il y avait un manque d'information à ce sujet.

Avec l'évolution vers une professionalisation des armées en Europe, une autre tendance généralement passée inapperçue fut mise en évidence : le droit à l'objection de conscience, qui avait été largement reconnu dans l'Union européenne, a été affaibli.

Avec l'augmentation du recours aux militaires professionnels dans le cadre de l'Otan, de l'Union européenne ou des Nations unies (ou dans le cadre de coalitions de circonstances), le droit à l'objection de conscience est plus important que jamais pour ces soldats qui en ont besoin.

Cette publication est disponible gratuitement auprès de l'IRG et du bureau du député européen Tobias Pflüger. Néanmoins, seuls les frais d'emballage et de port sont à acquiter. Merci de contacter le siège de l'IRG pour plus d'information à info@wri-irg.org.