Connexion utilisateur

Interface language

Image linked to WW1 page
Diaspora link
Facebook link link
Twitter link
 

Le Fusil brisé

Le Fusil brisé est la lettre de nouvelles de l'Internationale des résistants à la guerre, publiée en anglais, espagnol, français et allemand. Ceci est le n° 59 de novembre 2003.

Ce numéro a été produit par Andreas Speck et Yongwook Jeong, avec l'aide de Jungmin Choi et de bien d'autres, qui ont fourni les informations qui y sont citées.

Si vous désirez d'autres exemplaires de ce numéro du Fusil brisé, contactez s'il vous plait le bureau de l'IRG, ou téléchargez-le sur notre site Internet.

Internationale des résistants à la guerre 5 Caledonian Road London N1 9DX, Grande- Bretagne tel +44-20-7278 4040 fax +44-20-7278 0444 concodoc@wri-irg.org http://wri-irg.org/fr/ 2003/br59-fr.htm

CONCODOC

L'IRG, comme partie prenante d'une coalition de soutien aux objecteurs de conscience, héberge le CONCODOC (conscription and Conscientious Objection DOCumentation), une documentation à l'échelle mondiale sur la situation de la conscription et de l'objection de conscience. C'est la seule du genre qui existe dans le monde. Vous pouvez consulter en ligne les rapports sur 180 pays sur wri-irg.org/co/rtba/

Le projet CONCODOC dépend des informations qu'il reçoit de groupes de tous les coins de la planète.

CONCODOC Internationale des résistants à la guerre, 5 Caledonian Road, London N1 9DX, Grande- Bretagne; concodoc@wri-irg.org; http://wri-irg.org

Soutien aux objos emprisonnés : « co-alert »

Dans de nombreux pays, la prison reste le sort réservé aux objecteurs de conscience. Des milliers d'objos sont toujours emprisonnés - en Corée du Sud, Israël, Finlande, Arménie et beaucoup d'autres contrées. Bien que plusieurs États aient adopté des lois sur l'objection de conscience, de trop nombreux objos doivent encore affronter la prison, parce que, soit ils ne rentrent pas dans les critères des autorités, soit ils refusent d'accomplir un service alternatif.

L'Internationale des résistant(e)s à la guerre soutient les objecteurs incarcérés en raison de leur objection de conscience ou qui sont en butte à la répression d'États ou d'entités similaires. « co-alert » expédie des infos par mail aussi vite que le bureau de l'IRG les reçoit, sur l'arrestation, ou le procès d'un objecteur de conscience.

C'est un outil efficace pour mobiliser soutiens et protestations. Vous pouvez recevoir ces mails en vous inscrivant auprès de : http://lists.wri-irg.org/sympa, ou sur Internet : wri-irg.org/news/alerts Le bureau de l'IRG a de son côté toujours besoin de plus d'infos sur les objecteurs de conscience emprisonnés partout dans le monde.